Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

jeudi, 13 décembre 2012

Journée du handicap : une sensibilisation à l'Arlequin-Bleu - Plumergat

va31_3000562_1_px_470_.jpg

Ouest France - 5/12/2012

Reportage

« Et les escaliers comment faites-vous ? Et pour la voiture ? Est-ce que cela peut se voir à la naissance ? Vous ne pourrez plus jamais marcher ? Est-ce qu'il existe un médicament ?... » Lundi, à l'école Arlequin-Bleu, une opération de sensibilisation des enfants au handicap a été organisée.

Loïc Le Gal, directeur, et Jean-Marc Guillas, enseignant, ont saisi l'occasion de la journée internationale du handicap et du prochain Téléthon, pour organiser cette opération qui complète un travail réalisé avec les enfants sur le thème de la différence.

Des questions très concrètes

Hélène Beloeil, technicienne d'insertion au service régional de l'AFM, a expliqué son rôle de lien avec les familles et son travail de sensibilisation auprès de tous les publics dont les enfants.

Elle était accompagnée d'Édith Oliviéro, touchée par une maladie neuromusculaire depuis plus de 20 ans et qui se déplace en fauteuil. Elle a témoigné auprès des enfants pour expliquer ce qu'est la perte d'autonomie et ce que cela implique au quotidien. Elle s'est prêtée au jeu des nombreuses questions des écoliers, interrogations très concrètes et qui concernent, pour la plupart, les difficultés de la vie quotidienne.

« J'ai réappris à vivre avec un fauteuil, quand j'ai appris ma maladie, ce dont j'ai eu le plus peur était de perdre mes amis, a confié Édith. Il n'existe pas de médicament mais la recherche, grâce au Téléthon, avance et peut-être, un jour, on pourra améliorer la vie des personnes souffrant d'invalidité ».

Les escaliers pour Édith ne sont pas possibles. C'est la raison pour laquelle en 2015 tous les lieux publics seront obligatoirement accessibles aux handicapés. « Vous avez une école parfaitement conçue, je peux ici circuler partout facilement. Pour les voitures, nous avons des parkings réservés, c'est important de les respecter, si vous voyez quelqu'un utiliser un tel parking sans macaron sur la voiture, vous avez le droit de leur dire de partir », a ajouté Édith Oliviéro.

Les enfants sont ainsi encouragés à participer aux différentes actions qui sont menées sur la commune pour le Téléthon.

Les commentaires sont fermés.