Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

lundi, 15 avril 2013

lancement du premier Ty chèque PCH

Plus simple, plus sûr, plus rapide. Le Département lance un nouveau mode de paiement pour les bénéficiaires de la prestation de compensation du handicap (PCH).

Pour permettre un accès plus simple aux services d'aides à domicile par les bénéficiaires de la prestation de compensation du handicap (PCH), le conseil général du Morbihan a mis en place les Ty chèques PCH, des chèques emploi service universel (Cesu préfinancés). Ce moyen de paiement simple, pratique et sécurisé sert à payer les interventions à domicile pour un prestataire, un emploi direct ou un mandataire. « Entre le 15 et le 20 avril, 380 bénéficiaires vont recevoir leur premier chèque, soit 90 % des personnes qui auraient pu en bénéficier », explique Yvette Année, vice-présidente du conseil général en charge des solidarités. Chaque mois, les Ty chèques PCH seront adressés au bénéficiaire par voie postale ou dématérialisés, par internet, comme un compte bancaire en ligne.

Suppression des indus

« Les Ty chèques représentent un double intérêt pour le bénéficiaire, ils allègent les démarches sociales et fiscales à effectuer lors des interventions réalisées à domicile et permettent de moduler les interventions selon ses besoins », ajoute Jean-Rémy Kervarrec, président de la commission Actions sociales et solidarité. Ainsi, les Ty chèques sont d'une valeur correspondant au montant prévu dans le plan de compensation, soit 1 h, 2 h ou 4 h d'intervention. « Ce nouveau mode de paiement ne change en rien l'aide que perçoivent ces personnes. C'est toujours le même montant pris en charge par le Département », souligne Hélène Henry, directrice adjointe des prestations individuelle à la Direction générale des interventions sanitaires et sociales du Morbihan. « Ce procédé permet également de supprimer les indus. Le plan d'aide est mis en oeuvre par mois. Néanmoins, ils seront utilisables au cours d'un trimestre. Par exemple, un chèque émis en avril ou mai sera utilisable jusqu'en juin », précise Yvette Année. À l'automne 2013, le système sera étendu aux bénéficiaires de l'allocation personnalisée d'autonomie (Apa) aux personnes âgées. Pratique Pour toute information, tél. 0.800.850.056 (appel gratuit depuis un poste fixe)

Grâce à vos dons, de nouvelles actions sont lancées en 2013

Avec son laboratoire Généthon, l’AFM-Téléthon relève le défi de devenir la première association de malades à produire des médicaments de thérapie génique. 3 nouveaux essais s’ajouteront aussi à ceux déjà en cours

Téléthon 2012 : 88 156 400 euros collectés

Pionnière dans le développement des thérapies innovantes pour les maladies rares, l’AFM-Téléthon devrait également devenir en 2013 la première association de malades à produire des médicaments de thérapie génique à travers Généthon Bioprod. Cet établissement créé par Généthon, le laboratoire  du Téléthon, va permettre de fabriquer plus rapidement des traitements en quantité et en qualité suffisante pour les essais cliniques chez l’Homme. Le démarrage de Généthon Bioprod sera effectif dès sa labellisation par l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM)

Trois nouveaux essais

En 2013, trois nouveaux essais devraient démarrer. Généthon a lancé en janvier dernier  un essai de thérapie génique pour la granulomatose septique chroniquée liée à l’X, une maladie génétique rare. Fruit d’une coopération internationale et soutenu par l’Europe, cet essai réalisé auprès 20 patients se déroulera sur deux années et dans 4 pays différents (Allemagne, France, Royaume-Uni, Suisse).

Après avoir soutenu le premier essai de thérapie génique français sur l’homme pour une maladie de la vue, l’AFM-Téléthon initiera un nouvel essai avec Généthon et l’Institut de la vision. Il portera sur la neuropathie optique héréditaire de Leber, une maladie génétique rare qui affecte d’abord les 15 à 30 ans. Enfin, les malades touchés par la maladie de Hurler, une pathologie du cerveau dégénérative, bénéficieront d’un espoir de traitement avec le démarrage d’un essai de thérapie génique en collaboration avec l’Institut Pasteur.

Aider au quotidien

Par ailleurs, plus de 200 projets de recherche seront soutenus dans le cadre des deux appels d’offres annuels. Ouverts aux chercheurs extérieurs, ils sont l’occasion d’identifier les thérapies et les procédés les plus prometteurs en France et à l’international.

Le développement des structures de répit pour les malades et les aidants familiaux va s’accélérer. Après la Salamandre, l’AFM-Téléthon va lancer en avril la construction d’un second Village Répit Familles dans le Jura.