Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

jeudi, 26 avril 2018

Et si on parlait du Handicap dans un collège ...

1524402020221.jpgA l'occasion de la 18e édition des Trophées de la vie locale, le collège du Sacré Cœur à PLOERMEL a reçu le 2ème prix pour avoir organisé  une semaine d’activités autour du thème du handicap, pour les élèves de 4ème. L’idée était de  développer la pratique du sport avec un handicap avec la présence du comité départemental handisport. Parallèlement le collège a mis en place un atelier de langage des signes, et l'intervention d'un représentant de l'association "Haroz" (association de "super héros" qui rencontrent les enfants malades) ainsi qu'un atelier d'échange/témoignage avec Yohan, 18 ans, un ancien élève en situation de handicap, atteint d'une maladie neuro-musculaire.IMG-2939.JPG

Délégation AFM : Comment s'est passée ta rencontre avec les élèves ?

Yohan : C'était très enrichissant... Par petits groupes, les élèves sont venus me voir et nous avons échangé. Chacun me posait les questions qu'il souhaitait !! Je leurs ai expliqué ma vie au quotidien : ma vie d'élève depuis la maternelle jusqu'à aujourd'hui, mais surtout ma vie en général. 

Délégation AFM : C'est à dire ?

Yohan : Selon leurs questions, je leurs ai expliqué les difficultés que rencontrent les personnes en situation de handicap au quotidien et la nécessité d'avoir par exemple la présence d'une Assistante de Vie Scolaire, le fauteuil roulant électrique pour me déplacer, la voiture adaptée pour me déplacer en famille, une maison accessible, les soins de kiné toute l'année, les aides humaines pour les gestes de la vie quotidienne, comme la toilette, les repas, m'habiller ...

Délégation AFM : Tu crois qu'ils ne se doutaient pas de tout ça ?

Yohan : Ils n'imaginaient pas à quel point il fallait anticiper et s'organiser.  Mais ils ont été ébahis des aides techniques qui peuvent exister (les logiciels de dictée vocale, le contrôle d'environement depuis mon fauteuil...). Ils ne se doutaient pas non plus du prix de mon fauteuil !

Délégation AFM : Qu'ont-ils retenus de ce temps d'échange ?

Yohan : Il faudrait leurs demander mais la plus part d'entres eux n'ont pas de personnes en situation de handicap dans leur entourage et ils ont découvert mes difficultés du quotidien. En tant que citoyens, ils penseront à moi quand il y aura  le Téléthon ou un évènement associatif organisé en faveur d'un enfant malade et ils se mobiliseront peut être un peu plus ou différemment. En tout cas, leur regard a surement changer sur les personnes en fauteuil...

 

 

Les commentaires sont fermés.